4 bienfaits du thé vert pour le cerveau

Esprit Healthy > Médecine de l’esprit > Plantes et vitamines > 4 bienfaits du thé vert pour le cerveau
Sommaire

Le thé est cultivé en Chine depuis plus de quatre millénaires. Il contient plusieurs ingrédients précieux pour la santé et favorise la méditation.  Cette boisson est aussi extraordinairement saine et rafraîchissante.

Nombreux sont ceux qui, en Extrême-Orient, considèrent le thé vert comme une vraie panacée. Ses substances actives protègeraient le cerveau et auraient d’autres bienfaits pour la santé. 

Les Chinois boivent du thé vert depuis 5000 ans. Ce breuvage est non seulement délicieux, mais aussi riche en substances actives, bénéfiques à la santé. Pour des chercheurs qui se sont penchés sur les propriétés des feuilles et des bourgeons, le thé vert améliorerait la santé mentale et les performances du cerveau.

1 – Du thé vert pour la mémoire

Une vaste étude menée par Liu Xueying et ses collègues de l’université de Tianjin le confirme : les personnes qui buvaient beaucoup de thé vert étaient moins susceptibles de souffrir de troubles du cerveau tels que la démence ou la maladie d’Alzheimer. 

100 millilitres par jour de plus de thé réduisent le risque de 6 %, 300 millilitres de plus de 19 % et un demi-litre de 29 %. 

Mais pourquoi et surtout comment le thé vert protège-t-il contre les pertes de mémoire ? Les chercheurs soupçonnent que les substances végétales secondaires appelées polyphénols – en particulier la catéchine – jouent un rôle décisif à cet égard. Elles nous protègent du stress oxydatif, c’est-à-dire des radicaux libres. 

Il faut mentionner aussi l’acide aminé L-théanine, que l’on trouve dans le thé : la L-Théanine protégerait les cellules nerveuses. Combiné à la caféine, cet acide aminé nous rend également plus vigilants. Des études antérieures montrent que la caféine favorise le fonctionnement du cerveau.

Plusieurs études ont montré que la consommation régulière de thé vert ralentit la perte de facultés cognitives liée à l’âge. Des maladies telles que la démence, Alzheimer et même la maladie de Parkinson pourraient être évitées en buvant trois tasses de thé vert par jour. 

Le thé vert  bloque une enzyme dans le cerveau, enzyme que l’on soupçonne d’être impliquée dans la progression de la maladie d’Alzheimer. C’est pourquoi le thé vert convient mieux que le thé noir pour qui veut prendre soin de son cerveau, bien que ce dernier ait également un effet positif.

Cela est dû en grande partie au fait que les feuilles de thé vert ne sont pas oxydées, ni fermentées. Par conséquent, tous les ingrédients actifs sont entièrement préservés. Avant d’être conditionné, le thé est d’abord roulé, ce qui contribue à préserver  les principes actifs.

La consommation de thé vert augmente la concentration, la mémoire et la vigilance. De plus, il apporte du liquide dont le corps a besoin pour conserver un cerveau en éveil. 

Ingrédients et effets du thé vert

Le thé vert contient de la caféine, qui a un effet stimulant sur le corps et le cerveau. L’effet est plus progressif et plus durable que si vous consommez du café. 

De même, l’épigallocatéchine, ou EGCG en abrégé, est un excellent principe actif. Il s’agit d’un flavonoïde du groupe des substances végétales secondaires. Elle prévient non seulement l’artériosclérose, mais aussi la démence et la maladie d’Alzheimer en s’opposant à la formation de dépôts de protéines, appelés « plaques », dans le cerveau. Ces maladies neurodégénératives sont causées par la formation de plaques bêta-amyloïdes. Celles-ci provoquent la mort progressive des cellules du cerveau.

Le thé vert contient en outre des catéchines et de la théanine. Les catéchines donnent au thé un goût légèrement amer, mais contiennent les principes actifs favorables à la santé. Catéchines et théanine constituent environ quarante pour cent de la masse sèche des feuilles de thé. Ces substances permettent de limiter les effets du vieillissement.

La L-théanine, un acide aminé,  intensifie les ondes α dans le cerveau, ce qui a un effet calmant et stimulant à la fois sur l’esprit et le corps. La vitamine A, la vitamine B, le magnésium, le nickel, le cuivre, le zinc et les carotènes, ainsi que le calcium, sont d’autres substances essentielles présentes dans le thé vert. 

2 – Bienfaits du thé vert contre la maladie d’Alzheimer

On a longtemps parlé d’une accumulation de protéines défectueuses dans le cerveau comme d’un (co-)déclencheur de la destruction des cellules nerveuses. Des études en laboratoire et sur les animaux ont montré que l’épigallocatéchine gallate (EGCG) de l’extrait de thé vert se lie aux dépôts insolubles et les dissout même partiellement. 

Il existe des pistes prometteuses, mais pas encore de preuves absolues de ce nouvel espoir dans la maladie d’Alzheimer. Dans une étude portant sur des personnes âgées souffrant d’une déficience mentale croissante, l’extrait de thé vert, ainsi que l’acide aminé théanine, ont amélioré à la fois l’attention et la mémoire. D’autres études doivent suivre….

3 – Une meilleure mémoire grâce au thé vert

Les équipes de recherche dirigées par le professeur Christoph Beglinger de l’Hôpital universitaire de Bâle et le professeur Stefan Borgwardt des Cliniques psychiatriques universitaires de Bâle ont découvert que l’extrait de thé vert augmente la connectivité neuronale, c’est-à-dire l’influence qu’une zone particulière du cerveau exerce sur une autre. Cet effet sur la connectivité a également entraîné une augmentation des performances en situation de réflexion : les sujets ont obtenu des résultats nettement meilleurs après avoir pris l’extrait de thé vert, et la mémoire de travail en particulier s’est améliorée.

Pour l’étude, les sujets masculins ont reçu une boisson non alcoolisée contenant plusieurs grammes d’extrait de thé vert. En utilisant l’imagerie par résonance magnétique (IRM), les scientifiques ont ensuite examiné l’effet de la boisson sur l’activité cérébrale alors que les participants résolvaient des tâches impliquant la mémoire.

L’IRM a montré une augmentation significative de la connectivité entre le cortex pariétal et frontal. Ces résultats neuronaux sont en corrélation avec une amélioration des performances cognitives. « Les résultats de l’étude pourraient indiquer une influence positive du thé vert sur la plasticité du cerveau à court terme », a déclaré M. Borgwardt.

L’exploration de la connectivité entre les régions du cerveau pendant le traitement des tâches par la mémoire de travail pourrait aider à évaluer l’efficacité du thé vert ou des extraits de thé vert chez des patients atteints de démence, qu’il s’agisse d’Alzheimer, de démence préfrontale ou de la maladie à corps de Lewy.

Tous les types de thé ne protègent pas le cerveau

Mais attention ! Il semblerait que tous les types de thé n’aient pas le même effet bénéfique sur le cerveau et les facultés cognitives. Ainsi, les chercheurs ont étudié l’effet du thé noir et du thé oolong, sur le cerveau. Aucun effet positif n’a été constaté. 

L’hypothèse est que ce résultat tient à une teneur plus faible en catéchine dans les thés bleus et noirs que dans le thé vert. Ce dernier est le plus riche en catéchines, du fait de son mode de préparation qui bloque l’oxydation. Les substances ayant des effets bénéfiques sur le cerveau sont donc mieux préservées.

De plus, le thé vert contient de l’acide ascorbique, censé prévenir la maladie d’Alzheimer. Une chose est certaine : ce type de thé intéresse aussi largement les chercheurs pour ses propriétés dans la prévention du cancer.

Les types de thés

Il existe différents types de thés, même si tous sont produits à base des feuilles du théier, camilla sinensis. C’est essentiellement le processus de fabrication qui diffère. 

  • Le thé vert n’est pas oxydé.
  • Le thé noir : les feuilles sont placées à sécher au soleil pendant 24 heures. Elles fanent puis sont roulées pour libérer les huiles essentielles. Ce type de thé est oxydé à 90 %. Les arômes et les substances contenues dans la plante sont transformées.
  • Le thé oolong : les feuilles sont exposées au processus d’oxydation que de manière brève. Le thé est ensuite flétri, puis brièvement chauffé et roulé.

Il existe également du thé blanc, très rare, qui est laissé à sécher naturellement. 

4 – Thé vert et relaxation 

Le thé, et en particulier le thé vert, a depuis toujours été utilisé dans les cultures d’Extrême-Orient pour favoriser la détente et la relaxation. Ainsi, les moines bouddhistes ont coutume d’en consommer pour stimuler les états méditatifs.

En d’autres termes, ce que les études scientifiques démontrent aujourd’hui est connu depuis des millénaires de manière empirique. 

Il faut ajouter que la ritualisation de la préparation du thé dans les cultures chinoises et japonaises contribue pour une part non négligeable à potentialiser les effets de ce breuvage. L’idée est de préparer le thé en pleine conscience, comme une préparation à la méditation.

La tradition chinoise diffère de la tradition japonaise, mais les deux pratiques se rejoignent néanmoins dans leurs objectifs. Dans les deux cas, le rituel de préparation contribue à développer la conscience des gestes et du moment présent, ce qu’on appelle souvent du terme anglais de mindfulness. 

Sans forcément verser dans le rituel chinois ou japonais de préparation du thé, vous pouvez vous essayer à la pratique de la pleine conscience, qui stimule les perceptions et le fonctionnement du cerveau. Ainsi, il est recommandé de respirer les arômes de thé des feuilles sèches, puis des feuilles mouillées, enfin, le parfum de la tasse.

Sans doute ne faut-il pas oublier que de nombreux troubles de la mémoire liés à l’âge et en particulier la maladie d’Alzheimer s’accompagnent d’une détérioration du goût et de l’odorat. La dégustation du thé vert pourrait donc bien être une excellente méthode pour entraîner vos sens. 

Comment consommer le thé vert pour un effet santé ?

Les substances actives du thé vert voient leur action santé potentialisée si une tranche de citron ou du jus de citron sont ajoutés au thé, car la valeur du pH a une influence notable sur leur absorption par le corps.

Préparation du thé vert

Le thé vert est disponible en différentes variétés. S’il vient directement de Chine, on dit qu’il a un goût fleuri ou même fumé, s’il vient du Japon, il a une note d’herbe fraîche. Le thé au jasmin est également un type de thé vert et est simplement aromatisé lors de sa transformation. D’autres variétés sont enrichies de saveurs de fruits comme celle de l’orange ou du citron.

Plus vous laissez infuser votre thé vert, plus l’eau chaude va extraire de substances. Néanmoins, la tradition orientale veut que l’infusion soit courte, autour de 15 secondes, avec davantage de feuilles que ne le veut la tradition occidentale. On utilise un gaiwan, une tasse à couvercle qui permet d’infuser, puis de verser le breuvage. Les connaisseurs apprécient de respirer les senteurs du thé dans le gaiwan.

La préparation chinoise du thé suit les règles du Gong Fu Cha : 

Il est conseillé de boire trois à cinq tasses de thé vert par jour. Mieux vaut privilégier des thés de qualité, si possible bio, de manière à éviter les pesticides qui ne sont pas bons pour le cerveau et notre système neurologique. 

Le thé vert biologique contient des ingrédients de haute qualité, alors que les thés bon marché sont souvent soumis à une culture intensive, avec beaucoup de produits phytosanitaires. Ce n’est pas l’idéal lorsqu’on recherche un effet santé.  

Lorsque le thé est infusé, l’eau ne doit pas bouillir. Un thé vert de qualité se prépare au gaiwan avec une eau à 70°C environ. Les personnes qui utilisent des feuilles de thé doivent les rincer soigneusement avant de les infuser et peuvent les laisser dans l’eau pendant l’infusion. Cependant, plus le thé est infusé longtemps, plus son goût amer augmente.

Conclusion

Etes-vous amateur de thé vert ? Ou préférez-vous un autre type de thé ? Avez-vous l’habitude de préparer votre thé avec des feuilles, plutôt qu’avec des infusettes, qui ne contiennent que de la poudre de thé ?

N’hésitez pas à partager vos expériences avec les différents types de thé et dites-nous ci-dessous si vous le buvez pour le plaisir ou plutôt pour des raisons thérapeutiques.

En tout cas, si vous appréciez le thé, vous saurez désormais qu’il a aussi de nombreuses propriétés thérapeutiques et des bienfaits pour le cerveau.  Ce sont là d’excellentes raisons de ne pas s’en priver, mais aussi, pourquoi pas, d’apprendre à l’apprécier selon la méthode ancestrale.

Si cet article a contribué à éveiller en vous l’envie d’en savoir plus sur le thé en général, et le thé vert en particulier, sachez que plusieurs spécialistes proposent aujourd’hui des stages sous la forme d’une Ecole du thé. C’est par exemple le cas des Jardins de Gaia, ou encore du Palais des Thés.

Olivier Muller

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Vous avez aimé cet article ?

Recevez nos derniers conseils pour votre bien-être et santé de l'esprit dans votre boîte mail ✉️