La méthode Pomodoro

Pomodoro : Le guide complet sur la technique de concentration

Le pomodoro est une technique de productivité inventée par le consultant Francisco Cirillo. Elle a été été utilisé par plus de 2 millions d’étudiants, de travailleurs ou managers qui désiraient mieux gérer leur temps de travail, et accroître sensiblement leurs capacités de travail.

Cette technique, que nous détaillons ici, permet à ceux qui la suivent de devenir plus productifs et évite les pertes de temps.

Qu’est‑ce que la technique Pomodoro ?

Pomodoro est une technique de gestion de temps de travail qui se base sur l’enchaînement de période de travail séparées par de courtes pauses. Chaque période d’une durée de 25 minutes, appelée pomodori, est respectée grâce à l’utilisation d’un minuteur.

La méthode Pomodoro expliqué en vidéo

Voici une petite vidéo explicative sur la méthode de productivité :

Comment fonctionne cette technique ?

Le fonctionnement de la méthode pomodoro est celui du “timeboxing”, une méthode de gestion du temps aussi proche des méthode scrum et agile. Il convient de définir un temps précis pour réaliser ses objectifs ou tâches et de se concentrer exclusivement à celle-ci.

Ainsi on peut comprendre qu’en différenciant les moments de travail et ceux de distraction de façon précise, on pourra ainsi aider son cerveau à mieux faire la différence entre les deux et éviter de se disperser dans l’une ou l’autre des activités.

La méthode pomodoro est aujourd’hui assez liée au développement informatique ou au marketing, mais elle fonctionne pour tous les secteurs d’activité qui nécessitent des moments de concentration et de création. Sur le web, elle est parfois considérée dans certains articles comme un “productivity hack” ou un outil de lutte massif contre la procrastination. 

Le plus important, c’est de voir la méthode comme un outil d’éducation de son cerveau à comprendre qu’il existe une différence entre les moments de travail et concentration et la détente. C’est exactement la même éducation que l’on impose à notre corps lorsque les enfants passent d’un biberon toutes les 3h à 3 repas par jours.

Il convient d’accepter que cette méthode n’est pas efficace pour tous les jobs. Ainsi elle convient parfaitement aux créateurs et aux créatifs, mais n’est pas du tout adaptée aux métier en relation avec du public ou desquels vous n’avez pas la maîtrise du planning.

Pomodoro : les nombreux bienfaits

Il y a de nombreux bienfaits à la méthode pomodoro que l’on peut imputer à la pression imposée du temps.

D’abord, savoir que l’action que vous êtes en train de faire à une fin va vous permettre de mieux l’appréhender, mais aussi de vous concentrer de manière efficace : vous avez donné un objectif clair à votre cerveau. En effet pour que celui-ci comprenne tous les enjeux, il doit ajouter une contrainte de qualité et une contrainte de temps.

Il y a aussi une action beaucoup plus compréhensible qui est le plaisir du devoir accompli. Si vous êtes certain que la tâche que vous vous êtes imputé sera terminé à la fin des 25 minutes suivantes, vous aurez une grande motivation à mettre ce bloc de travail derrière vous, mais vous allez aussi anticiper le plaisir d’avoir accompli quelque chose de quantifiable. 

Outre la motivation supplémentaire, cela permet de garder une bonne vision de ce que vous avez fait, et regarder chacune de ses journées passées avec un sentiment de fierté.

Il y a un bienfait caché qui concerne certains d’entre vous, en réduisant à 25 minutes les périodes de concentration et donc d’immobilité, plusieurs personnes verront une nette amélioration dans leur mal de dos ou de cou, qui étaient lié au maintien trop long de la position.

Pour ceux qui ne finissent jamais rien à cause de leur état d’esprit très perfectionniste, la méthode pomodoro peut être libérateur. Comme la tâche doit être finie dans le temps imparti, il est inutile de ressasser votre production pendant des heures. Cela ne signifie pas que la qualité de votre travail sera dégradé, mais bien que vous devrez vous habituer à enfin finir vos missions.

L’histoire du Pomodoro

Pour bien comprendre la technique, il convient de revenir à sa création. Francesco Cirillo n’a pas toujours été le développeur et consultant berlinois que l’on connait ! Quand il était étudiant en Italie dans les années 80, il avait un problème que nous avons tous connu pendant ces années là. 

Une procrastination accrue et surtout un grand nombre de distractions et autres frivolités à disposition. Ainsi les cours étaient intéressants, mais les journées très longues. 

En réponse à ces problèmes Cirillo a voulu créer des blocs de travail plus petits, pour pouvoir rester concentré toute la journée. Pour cela, il a utilisé le minuteur en forme de tomate qui traînait dans sa petite cuisine. 

C’est comme cela que la méthode à trouvé son nom (Pomodoro signifie tomates en italien) mais aussi un grand nombre d’utilisateurs. Après s’être répandu sur le campus, beaucoups de professionnels de l’informatique avides de méthode de productivité ont suivi l’exemple. 

5 étapes pour maîtriser la technique du Pomodoro

Le fonctionnement de la technique pomodoro est assez simple, pas de besoin d’écrire des livres sur le sujet : il suffit de segmenter son travail en une suite de séquences avec des objectifs clairs

1 – Créer une To do

Dans un premier temps, vous allez prendre le temps de répertorier sur une seule liste tout ce que vous avez à faire dans la journée ou dans les heures à venir, que vous découpez en différentes tâches ou blocs de travail. l’objectif est de classer la liste de tâches par ordre de priorité et de s’assurer que ces blocs correspondent à environs 25 minutes de travail.

2 – Réglez votre minuteur sur 25 minutes

Ensuite, vous allez utiliser un minuteur pour vous créer des séquences de travail intense de 25 minutes, pendant lesquelles il est totalement interdit de travailler ou penser à autre chose que l’action que vous avez décidé de réaliser auparavant. Il faudra ainsi couper toute distraction et vider votre esprit des pensées parasites.

3 – Notez chaque fin de sprint

– Une fois les 25 minutes terminées, arrêtez le timer et faites une petite croix dans un coin de feuille ou sur votre main

4 – Faites-une pause de 5 minutes entre chaque sprint

Pour les trois premières croix, il faut faire une pause de 5 minutes avant de replacer le timer dans la même position qu’en étape 1

5 – Après 4 sprint d’affilée : Faire une grande pause de 25 minutes

À la 4ème croix, la pause s’élargit et il faut faire une pause de 15 minutes. 

Pour résumer, faire un cycle pomodoro complet prend deux heures (25 minutes + 5 minutes x4) , et chaque cycle doit être espacé de 15 ou 20 minutes. Pendant les périodes de travail, il doit être totalement impossible de se laisser distraire. Et pendant les pauses, il faut vraiment s’aérer l’esprit.

Quelques instructions supplémentaires

Voici quelques informations complémentaires pour maîtriser complètement votre Pomodoro:

Planifiez vos tâches correctement

Un point important est de rappeler l’importance de la planification des pomodoris. Lorsque vous divisez vos tâches, il convient de choisir un objectif qui peut être réalisé en 25 minutes, cela vous permettra de profiter au mieux de la solution car vous aurez une vue très claire de ce qui est accompli au fil de la journée. 

Si vous avez fini une activité alors que le pomodori n’est pas terminé, il faut alors mettre en place la technique de sur-apprentissage : travaillez votre sujet sur les minutes restantes, pour perfectionner votre production ou en apprendre plus sur le sujet en question. 

Prenez bien note du temps qu’il vous a fallu pour réaliser chacune des tâches par rapport au temps que vous étiez accordé, cela permettra d’être beaucoup plus efficace dans la planification de vos prochaines seances.

Dans le même sens, vous connaissez sûrement les moments de la journée où vous êtes le plus productif, c’est dans ces moments là qu’il faut caler vos pomodoris les plus importants. Il est absolument indispensable d’avoir la motivation nécessaire à terminer votre tâche aussi difficile soit elle, dans le temps imparti

Coupez vous du monde : Zéro distraction

Enfin, le plus gros problème reste celui de la distraction extérieur ou des pensées vagabondes, surtout les premières fois ou l’on essaye d’appliquer cette méthode. Pensez à changer d’endroit pour vous mettre dans un lieu de travail qui permettra le calme absolu pendant vos pomodoris. 

On constate que les principaux facteurs de déconcentration au bureau sont les mails, alors n’hésitez pas à coupez les notifications et bien spécifier à vos collaborateurs que le téléphone est à réserver aux cas d’urgence, au moins sur certaines journées. 

Si vous en pouvez pas vous permettre de couper toute communication, alors n’hésitez pas à proposer à votre interlocuteur d’en parler à un horaire plus adéquat. Vous pouvez utiliser une technique en plusieurs étapes qui supprimera le problème :

  • Informer la personne que vous êtes au milieu d’une tâche importante 
  • Proposer un moment pour en discuter 
  • Rappeler ou envoyer un message à la fin du pomodoro pour valider la date de l’échange.

Dans le même temps, toutes les distractions “internes” sont nombreuses ! 

Si vous vous souvenez d’un coup d’une autre tâche à faire d’urgence,une idée géniale pour un nouveau projet, ou pour améliorer votre tâche en cours, besoin de vérifier une information : écrivez-les dans un coin pour y revenir plus tard. 

A la fin de la séances vous pourrez relire vos “notes de distraction”. Celles qui sont vraiment urgentes peuvent être planifiées pour la prochaine session, sinon, ajoutez là à votre todo classique avant de les classer avant votre prochaine session pomodoro.

Déroger à la règle /variante

Il n’y a pas vraiment de variante effective de la technique pomodoro, par contre rien ne vous empêche de travailler dans un cadre qui vous correspond plus que celui-ci. Vous pouvez customiser vos outils et créer votre propre version, par exemple passer sur des séquences de 35 minutes si cela correspond plus à votre façon de travailler.

L’important est de travailler sur de courtes séquences comme le montre cette étude.

Dans le même pour ceux qui seraient bien concentrés, sur une bonne lancée et voudraient continuer sans s’arrêter, cela est évidemment possible si vous le sentez bien, mais n’oubliez pas que votre cerveau à besoin de repos régulier pour garder toutes ces capacités et que cela est apporté de manière séquentielle par cette technique.

Si vous n’arrivez pas à avancer pendant votre pomodori par manque d’inspiration ou de compréhension, préférez aller au bout de la séquence complète en avancer comme vous le pouvez. En effet cette méthode est aussi une discipline du cerveau que vous n’aurez pas en abandonnant à la première difficulté !

Quelques tips sur cette technique

On vous donne quelques astuces pour réaliser au mieux cette technique de concentration

  • Consacrez un nombre suffisant de sessions à votre “top priorité” ( écrire si vous êtes écrivain, dessiner sur vous êtes illustrateur etc..) plutôt qu’à d’autres tâches
  • Faites quelques étirements pendant les temps de pause !
  • Faire un peu de ménage ou classer ses livres est toujours meilleur pour aérer le cerveau que des réseaux sociaux ou un jeu sur téléphone.
  • Ne vous faites pas un café toutes les 25 minutes !
  • Pensez à regarder le travail accompli à la fin de la journée et à vous féliciter vous même
  • Ne culpabilisez pas trop si vous n’avez pas fini toutes vos tâches de la journée et remettez les à demain, l’intention compte aussi dans le cas présent.
  • N’hésitez pas à utiliser des outils (minuterie) personnalisés pour vos sessions.

Les ** Meilleurs applications “pomodoro timer”

Le timeur basique

Alors comment on fait pour minuter correctement ses pomodoris ? Francesco Cirillo utilisait la minuterie tomate de sa cuisine, et les puristes trouveront facilement sur Amazon le minuteur original. Il faut vous prévenir tout de suite : le bruit des secondes qui passent n’aide pas vraiment à la concentration. 

Cependant, si vous désirez un objet physique, vous pouvez vous rabattre sur des minuteurs analogiques sans bruit, qui vous permettront de vous en un coup d’oeil votre progression dans le pomodoris. Amazon propose également une large gamme de ceux-ci, mais ils en ressemblent pas vraiment à une tomate.

Strict Workflow

Si vous travaillez sur votre ordinateur vous pouvez utiliser plusieurs outils et applications qui seront très efficaces pour rester concentré.

L’outil le plus utilisée dans un premier temps est une extension Google Chrome “Strict Workflow”. Il permet de configurer la durée des pomoris à votre convenance et de vous prévenir par une sonnerie des temps de travail et de repos. Le petit plus est qu’il permet de bannir certaines url pendant les périodes de travail. Cela évite d’aller sur les réseaux sociaux ou les sites d’information !

Marinara Timer

De son côté, Marinara Timer est un outil en ligne (en anglais) qui permet de mettre en place trois minuteurs  :un pomodoro, un personnalisé et un minuteur classique de type cuisine. C’est simple et efficace, il n’y a rien à installer et marche parfaitement dans son onglet.

Le petit plus par rapport aux autres minuteries sur le web, c’est qu’il permet d’envoyer son minuteur grâce à une url, par exemple à vos collaborateurs pour ne pas être déranger ou vous synchroniser.

Focus Keeper

Certains préfèrent utiliser leur téléphone (qu’il convient parfois de mettre en mode avion pour les plus distraits), et dans ce cas de nombreuses applications fonctionnent parfaitement.

Désolé pour les utilisateurs d’Android car disponible seulement sur iPhone, notre application préférée est Focus Keeper car elle est celle qui se rapproche le plus de l’expérience traditionnelle, et pas seulement grâce à son fond rouge qui rappelle les tomates.

Plus que tout, dans cette version il est possible de personnaliser complètement vos sessions, les sonneries et les notifications. 

Le seul bémol est que l’on ne peut pas donner de nom à ses pomodori, il faut donc avoir noté ailleurs sur quoi il faut travailler !

Focus To-Do

La dernière solution que vous allez adorer est disponible sur toute les plateformes (iOS, Android, Windows, Mac) , elle s’appelle Focus To-Do: Pomodoro Timer & To Do List. Ce nom à rallonge en dit aussi beaucoup sur toutes les fonctionnalités qui sont proposées par cette application. 

Non seulement vos sessions sont entièrement personnalisables, mais il y a aussi la possibilité de les renommer, de les catégoriser et regrouper en projet. C’est un super outil de planification.

Ne passez pas à côté de la fonctionnalité “forest” qui gamifie un peu votre utilisation : si vous ne complétez pas les challenge quotidiens, votre plante meurt. C’est un moyen de créer une motivation supplémentaire.

Pour ceux qui veulent juste essayer la technique, l’application minuterie de votre téléphone devrait parfaitement convenir aux premières sessions.

Conclusion

Grâce à cette technique vous allez surement en apprendre un peu plus sur vous même et la façon dont vous préférez travailler : c’est le plus important. Beaucoup de personnes qui avaient des difficultés avec les nouvelles façons de se concentrer ou les méthodes parfois trop compliqués ont des avis positifs sur le pomodoro, qui donne des clés simples pour prendre de bonnes habitudes. 

Que vous l’utilisez pour les cours, l’écriture de vos livres ou le développement d’applications pour smartphones n’hésitez pas à nous faire part de vos avis concernant les explications de cet articles et vos débuts avec cette méthode !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *