Sniffy : une poudre blanche énergisante qui suscite la polémique

Esprit Healthy > Cerveau > Sniffy : une poudre blanche énergisante qui suscite la polémique
Sommaire

Qu’est-ce que Sniffy ?

Sniffy est une poudre blanche énergisante destinée à être inhalée par le nez. Présentée comme « un complément alimentaire festif » sur le site internet du fabriquant marseillais, elle promet un boost d’énergie immédiat avec des effets durant 20 à 30 minutes. Toutefois, sa commercialisation en France suscite une vive controverse en raison de sa ressemblance troublante avec la cocaïne, ce qui a notamment poussé l’État, par l’intermédiaire de la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, à envisager son interdiction.

Un produit « énergisant » et « festif »

Sniffy, vendu également sur Internet, se décline en plusieurs saveurs (fruit de la passion, bonbon fraise, menthe, …) et rappelle avec inquiétude ces produits marketés et destinés à attirer l’attention des jeunes, même si son achat est normalement réservé aux personnes majeurs. Son nom évoque aussi sans équivoque son mode de consommation, rappelant les pratiques associées à la cocaïne. Son positionnement en tant que complément alimentaire est aussi plus que discutable. Le site internet du ministère de l’agriculture indique par ailleurs dans sa documentation concernant la sécurité sanitaire des aliments qu’ « un produit destiné à être appliqué sur la peau ou inhalé n’est pas un complément alimentaire.« 

Composition et risques pour la santé

Sniffy contient de la l-arginine, de la caféine, de la créatinine, de la l-citrulline, de la taurine et de la maltodextrine. Hormis pour la caféine, nous sommes loin des ingrédients que l’on retrouve habituellement dans les nootropiques naturels.

Les médecins alertent par ailleurs sur les dangers potentiels de cette combinaison, notamment les risques de surdosage et de lésions des cloisons nasales.

Le biologiste Guillaume Grzych, du CHU de Lille, souligne notamment que si les ingrédients pris individuellement peuvent ne pas être dangereux, c’est leur dosage et mode de consommation qui posent problème. L’inhalation, en particulier, peut causer des lésions nasales.

On imagine également que ce produit peut devenir rapidement « un jeu » sans limites pour des jeunes en quête d’interdits ou des étudiants surmenés.

Réactions et oppositions

La médiatisation de Sniffy a provoqué une vague d’indignation parmi les professionnels de santé, les syndicats policiers et les buralistes. La Confédération des buralistes s’oppose fermement à sa commercialisation : « Ne bradons pas notre éthique !« 

Le ministre de la Santé Frédéric Valletoux a également exprimé son mécontentement : « C’est rageant de voir ce genre de produit proposé à la jeunesse. Ceux qui sous couvert de produits inoffensifs, essaient d’attirer les jeunes vers la consommation de drogues et finalement vers la dépendance. »

A contrario, le buzz provoqué a également permis à Sniffy de booster ses ventes. Le site internet du fabriquant, proposant ses produits depuis déjà plusieurs semaines dans une relative confidentialité, indique à présent que ses délais de livraison sont actuellement retardés :

Sniffy interdiction nootropique
Le buzz accordé à Sniffy leur a permis de booster leurs ventes.

Un débat de santé publique

Le débat autour de Sniffy soulève des questions sur la régulation des produits récréatifs et la protection des jeunes. Les risques de surdosage et les effets à long terme sont au cœur des préoccupations. La situation rappelle les débats sur d’autres substances récréatives comme le cannabis ou les cigarettes électroniques.

Néanmoins, les ingrédients qui composent Sniffy étant tous légaux et « à 90% naturels », il semble compliqué de le faire interdire. Cet article Santé du Figaro nous explique que le seul moyen pour l’État serait de se référer à l’article L3421-4 du Code de la santé publique concernant la provocation et l’usage de stupéfiant. Une procédure longue et complexe.

Décryptage des ingrédients qui composent Sniffy

  • L-arginine : Acide aminé favorisant la dilatation des vaisseaux sanguins.
  • Caféine : Stimulant central augmentant l’état d’alerte.
  • Créatinine : Utilisé pour améliorer les performances physiques.
  • L-citrulline : Améliore la circulation sanguine.
  • Taurine : Améliore les performances mentales et physiques, bien connue pour sa présence dans les boissons énergisantes.
  • Maltodextrine : Sucre rapidement absorbé, utilisé dans les compléments énergétiques.

Pour conclure, optez pour des alternatives plus sûres

La controverse entourant Sniffy met en lumière les dangers potentiels des substances récréatives non régulées. Mais surtout, en y regardant de plus près, sniffy est un produit :

  • très cher : 14,90€ le shot de 1g
  • une durée d’action très courte : 20 à 30 minutes
  • des ingrédients controversés à l’action douteuse

 

Plutôt que de prendre des risques pour votre santé avec ce types de produits, il est préférable de se tourner vers des nootropiques naturels, sans effets secondaires pour la santé, tels que Noocube.

Sur le long terme, ces nootropiques sont beaucoup moins chers et ne présentent pas de risques pour la santé. Alors prenez plutôt soin de votre bien-être avec des produits naturels.

FAQ sur Sniffy : vos questions, nos réponses

Sniffy est une poudre blanche énergisante destinée à être inhalée par le nez, commercialisée comme un complément alimentaire festif. La polémique autour de ce produit réside dans sa ressemblance avec la cocaïne, tant par son apparence que par son mode de consommation, ce qui a suscité des inquiétudes sur les risques de surdosage et de dépendance.

Sniffy contient plusieurs substances telles que la l-arginine, de la caféine, de la créatinine, de la l-citrulline, de la taurine et de la maltodextrine. Selon certains médecins, bien que ces composants ne soient pas nécessairement dangereux individuellement, leur combinaison et les modes de consommation peuvent entraîner des risques de surdosage et des lésions des cloisons nasales.

Le ministre de la Santé, Frédéric Valletoux, a exprimé son intention d’interdire Sniffy. Il a déclaré qu’il étudierait les moyens de mettre fin à la commercialisation de ce produit en raison des risques potentiels qu’il présente, notamment pour les jeunes.

Les professionnels de santé, les syndicats policiers et les buralistes ont tous exprimé leur indignation face à la commercialisation de Sniffy. Ils estiment que ce produit est dangereux et qu’il pourrait encourager les jeunes à consommer des substances addictives sous couvert d’un discours apparemment festif et inoffensif.

Les fabricants de Sniffy soutiennent que leur produit est conforme à la loi et qu’il est destiné à être « un complément alimentaire énergisant et festif ».

Ils mettent en avant le fait que Sniffy est vendu uniquement aux adultes et qu’il se décline en plusieurs saveurs, le présentant comme une alternative ludique et légale.

Olivier Muller

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Vous avez aimé cet article ?

Recevez nos derniers conseils pour votre bien-être et santé de l'esprit dans votre boîte mail ✉️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos autres articles de cette thématique